Barone Bipolare

Il tripudio dei vitelli profumati

Leggi

Non esiste più giorno alcuno nel quale i cadaveri-merce non marcino a passo spedito per la città, in un tripudio e spreco infinito di movimento, teso a certificare una qualche appartenenza a specie vitale. Pochi pensieri, ricolmi di serotonina, non daranno fastidio a nessuno, mentre moltiplicate voci, ben campionate, non smetteranno per un attimo di irradiare solitudini nell’aere. Non sussiste scampo: la parata dei vitelli profumati dovrà per forza compiersi, e cristallizzarsi, ovunque.

Van Gogh n’est pas mort d’un état de délire propre, mais d’avoir été corporellement le champ d’un problème autour duquel, depuis les origines, se débat l’esprit inique de cette humanité. Celui de la prédominance de la chair sur l’esprit, ou du corps sur la chair, ou de l’esprit sur l’un et l’autre. Et où est dans ce délire la place du moi humain? Van Gogh chercha le sien pendant toute sa vie avec une énergie et une détermination étranges, et il ne s’est pas suicidé dans un coup de folie, dans la transe de n’y pas parvenir, mais au contraire il venait d’y parvenir et de découvrir ce qu’il était et qui il était, lorsque la conscience générale de la société, pour le punir de s’être arraché à elle, le suicida ● A. Artaud

Una stupefacente narrazione

Leggi

Nella narrazione sbrodolata di sé, il competitivo e non-competente, giammai nato, risulta in grado di raccontarsi, e di centrarsi, solo attraverso apposito strillìo, teso ad osannare le di lui velleità produttive. Nel suo verbo, nessuna traccia di défaillance alcuna o di garbate inettitudini. Nel suo volto, quel disperato sforzo di simular intelligenza: colui che ha deciso di uccidere il Destino, defecando in faccia agli Dei, vomita ad alta voce perché e percome di ogni suo agire, incoronandosi così ennesimo prodotto avariato, da supermercato.

– Mon beau chien, mon bon chien, mon cher toutou, approchez et venez respirer un excellent parfum acheté chez le meilleur parfumeur de la ville.- Et le chien, en frétillant de la queue, ce qui est, je crois, chez ces pauvres êtres, le signe correspondant du rire et du sourire, s’approche et pose curieusement son nez humide sur le flacon débouché ; puis, reculant soudainement avec effroi, il aboie contre moi en manière de reproche.- Ah ! misérable chien, si je vous avais offert un paquet d’excréments, vous l’auriez flairé avec délices et peut-être dévoré. Ainsi, vous-même, indigne compagnon de ma triste vie, vous ressemblez au public, à qui il ne faut jamais présenter des parfums délicats qui l’exaspèrent, mais des ordures soigneusement choisies.- ● C.Baudelaire

Il fu umano

Leggi

Il fu umano, pluriomicida del proprio intelletto, è uomo-merce in saldo perenne, che promuove virile se stesso, per restare al passo del Nulla e delle Nullità. Oh, che sublime sensazione quella dell’essere scelto! Ogni volta un breve sussulto di orgasmo, un trillo innevato di morte. Al solo grido di: Negotium!

Nous sommes à une époque où les hommes n’arriveront jamais à perdre assez de temps pour conjurer cette fatalité de passer leur vie à en gagner • J. Baudrillard